Préparation voyage

Toutes les informations nécessaires à la préparation de vos vacances ou votre séjour en Guadeloupe


Mis à jour le Mardi 23 Février 2010 | Lu 4626 commentaire(s)


En pleine préparation de voyage pour la Guadeloupe, mille petites questions vous tourmentent : cette île lointaine où règne douceur de vivre, plage, soleil et cocotiers est elle si différente de la France métropolitaine (poste, argent, santé, sécurité, téléphone, ....) Quelles sont les préparations et les formalités à entreprendre pour entamer ce voyage en Guadeloupe ?
Pour préparez votre voyage en Guadeloupe, suivez votre guide, le Verger de Sainte Anne


Préparation voyage

Argent, banques en Guadeloupe



- La monnaie est l' euro. Prévoir du liquide pour tous les petits achats.
- Attention : les chèques « hors place » (c'est-à-dire les chèques émis par une banque de la métropole) sont souvent refusés. Il est préférable d'avoir du liquide. Les chèques postaux et la carte de dépannage permettent de retirer dans les bureaux de poste pour 305 euros€ par semaine maximum.
- Les chèques de voyage ne sont pas toujours acceptés.
- Banques : généralement ouvertes de 8 h à 12 h et de 14 h à 16 h, sauf le samedi et le dimanche, et parfois le mercredi après-midi. Pendant les vacances estivales, de juin à septembre, les horaires peuvent changer : elles sont souvent ouvertes de 7 h 30 à 15 h.

Climat et météo en Guadeloupe

Beaucoup de soleil, de la pluie aussi, du vent, des crépuscules tièdes et des nuits suaves : il fait bon vivre aux Antilles.

Si la tradition antillaise a retenu le chapeau de paille, c'est que le soleil cogne dur. Ça tombe bien, la mer est tiède : elle peut dépasser 29°C de juillet à octobre et ne descend pas au-dessous de 24°C durant la saison sèche.

Pourtant, la fraîcheur existe aussi en montagne. En gravissant la Soufrière, vous découvrirez plusieurs étages climatiques, chacun avec ses fruits et sa végétation.

Les pluies sont plus abondantes dans les îles au relief accentué : il peut tomber à certains endroits plus de 8 m d'eau par an, et même 12 m sur les sommets de la Basse-Terre.

Toute l'année, le soleil se lève entre 5 h et 6 h et se couche entre 17 h 30 et 18 h 30.

- Deux saisons :
de décembre à avril, la saison sèche, appelée le « carême », est la saison la plus agréable, c'est la haute saison.
Pendant nos vacances d'été, de juillet à octobre, en revanche, c'est la saison humide : l'« hivernage ». L'air (30°C) est lourd, voire étouffant lorsque les alizés - les « rois des Antilles » -, heureusement fréquents, ne rafraîchissent pas l'atmosphère, et les après-midi pluvieux. Le déluge de touristes, lui, s'est carrément tari et, dans les hôtels, on voit refleurir la bonne humeur et les prix doux (basse saison).

- Mai, juin et novembre reste des mois très agréables : pas trop chauds, peu fréquentés et la Guadeloupe en pleine floraison ! Cela étant, là aussi, vous savez bien, « y'a plus d'saisons ». Vous pouvez avoir une relative sécheresse en été et des grains fréquents en hiver.
De plus, la présence de microclimats fait que, par exemple, le temps resplendit au nord de la Grande-Terre ou à Saint-François tandis qu'il pleut à Pointe-à-Pitre, juste  pour embêter ceux qui s'y trouvent !

Santé en Guadeloupe

Département français, la Guadeloupe est soumise aux mêmes normes et réglementations sanitaires que la métropole. L'infrastructure médicale et hospitalière y est assez comparable.

Les Antilles françaises sont à l'évidence l'endroit le plus sûr de la région à plusieurs milliers de kilomètres à la ronde. Les maladies infectieuses et parasitaires autrefois redoutées ont aujourd'hui disparu : paludisme, pian, filariose lymphatique, bilharziose intestinale. On retiendra néanmoins les points suivants :

- Gare au mancenillier, ce petit arbre perfide ressemble comme un frère au pommier, fruits compris. Tout est toxique dans ce fichu végétal, de l'écorce à la sève, en passant par les fruits et même les feuilles. Il est même dangereux de s'abriter sous ses branches par temps de pluie puisque l'eau, en ruisselant sur ses feuilles, entraîne des toxines qui provoquent de très graves brûlures, même au travers des vêtements !
- Les scolopendres ou mille-pattes, petits carnassiers fréquents en Guadeloupe, sortent souvent les jours de pluie. Leur morsure, venimeuse mais pas mortelle, est très douloureuse et nécessite parfois une hospitalisation.
- Certains poissons contiennent des toxines qui peuvent entraîner, en cas de consommation, des troubles parfois graves (paralysies, chutes de tension) et toujours désagréables (démangeaisons, fourmillements, vertiges...). C'est ce que l'on appelle la ciguatera ou « gratte ». Éviter de manger des poissons avant de les avoir montrés à quelqu'un du coin, surtout si vous les avez pêchés vous-mêmes.
- De temps en temps survient une épidémie de dengue, comme dans toutes les zones humides et chaudes du globe. Cette maladie est transmise par un moustique. Il est recommandé de dormir sous moustiquaire dans les endroits où l'on n'a pas l'air conditionné. Les répulsifs et insecticides divers sont les bienvenus. Dans tous les cas, s'enduire les parties découvertes du corps toutes les 4 h au maximum. L'idéal, c'est peut-être d'emporter des diffuseurs et des plaquettes anti-moustiques pour pièce avec fenêtres ouvertes.

Religions et croyances en Guadeloupe



Adventistes, baptistes, méthodistes, témoins de Jéhovah... Beaucoup de petites églises et un peu de superstitions (peu de pratique vaudou à la différence de l'île soeur La Martinique et surtout de la Jamaïque)

Transport en Guadeloupe

- Autobus en Guadeloupe : plusieurs compagnies privées partent de Pointe-à-Pitre et de Basse-Terre. Elles desservent toutes les communes, même les « sections » (quartiers) excentrées. Attention, les bus circulent généralement de 6 h jusqu'à 18 h 30-19 h, et le service est très réduit le samedi après-midi et presque inexistant le dimanche. Notons que ce transport, pratique, bon marché et vivant (souvent la sono met de l'ambiance) est un moyen sympa pour découvrir l'île et sa population.
- Auto-stop en Guadeloupe : marche bien en général, sauf le dimanche.
- Location de voitures en Guadeloupe : la meilleure solution, quand on en a les moyens bien sûr, ou quand on voyage à plusieurs. Attention, en haute saison, il est recommandé de réserver longtemps à l'avance. Le Verger de Sainte Anne vous propose des locations de Guadeloupe de qualité et prépare pour vous toutes les formalités, contactez nous.

Route en Guadeloupe

- Les dommages causés aux pneumatiques sont toujours à la charge de celui qui loue. Bien regarder le bitume et rouler au pas sur les chemins caillouteux. Et vérifier que la voiture qu'on loue a bien sa roue de secours. Eviter de garer votre voiture dans des coins sombres pour ne pas avoir de problèmes de vandalisme. Autre précaution : ne pas garer son véhicule sous un cocotier, les carrosseries sont fragiles !
- Si vous louez un scooter, pensez à prendre son permis. À partir de 80 cm3, il est obligatoire, et comme cette cylindrée devient de plus en plus présente...

Liaisons maritimes en Guadeloupe

- Il est préférable de prendre son billet la veille ou alors d'arriver à l'ouverture du guichet. Les derniers servis courent le risque de se retrouver debout.
- Même s'il n'y paraît pas, la mer est souvent agitée au large. Bien se nourrir avant toute traversée et, éventuellement, remettre à plus tard si la météo est mauvaise. Prévoir des cachets contre le mal de mer si vous êtes sensibles aux vagues !
- Bien vérifier que l'on monte dans le bon bateau : rien n'est indiqué, et les bateaux se suivent parfois à quelques minutes.

Vie Pratique en Guadeloupe



Décalage horaire en Guadeloupe

Quand il est 12 h à Paris, il est 7 h en hiver et 6 h en été aux Antilles.

Poste en Guadeloupe

- Affranchissement : identique à celui de la métropole.
- Code postal : 971.
- Postes : dans tous les bourgs. Les bureaux ferment le plus souvent vers 16 h. Comme beaucoup d'administrations, fermeture le mercredi après-midi. On fait souvent la queue (préférer les petites postes plus tranquilles plutôt que celles de Pointe-à-Pitre ou de Basse-Terre). Postes souvent équipées de guichets automatiques en service.

Téléphone en Guadeloupe

De plus en plus de cabines téléphoniques installées un peu partout mais, attention, elles fonctionnent toutes avec des cartes (achetez-les sur place, car elles sont vendues un peu moins cher qu'en métropole).

- De la métropole vers la Guadeloupe : tarif plein du lundi au vendredi de 8 h à 19 h (0,24 euros €/mn), tarif réduit (0,19 euros €/mn) du lundi au vendredi entre 19 h et 8 h, et le samedis et le dimanche toute la journée.
- De la Guadeloupe vers la métropole : tarif plein du lundi au vendredi de 8 h à 19 h (0,22 euros €/mn) ; tarif réduit (0,17 euros €/mn) du lundi au vendredi de 19 h à 8 h, et le samedi et le dimanche toute la journée.

Sécurité en Guadeloupe
Comme dans tous les endroits du monde, ne pas tenter le diable, ne pas laisser ses affaires personnelles trainer; faire attention le soir en se promenant dans les rues et éviter de se promener seul dans des quartiers plus sensibles, bref que du bon sens.


Préparation voyage Guadeloupe, Le Verger de Sainte Anne



Actualité quotidienne du Verger de Sainte Anne uniquement sur notre page Facebook, vous aimez ?

Vue de la plage de Sainte Anne (octobre 2014)
Bronzer à l'ombre même en octobre !

Nos clients témoignent...
rodriguez clients verger octobre 2014


Le Verger interviewé sur Guadeloupe 1ère Radio

ledain___tourisme_sainte_anne.mp3 LEDAIN - TOURISME SAINTE ANNE.mp3  (1.89 Mo)



Le Verger vous conseille aussi ...

Préparation voyage

23/02/2010 - Préparation voyage Guadeloupe, Le Verger de Sainte Anne

Partenaires

12/04/2009 -

Avant le départ

12/04/2009 -




Philippe Granger, directeur de publication du site www.guadeloupe-hebergement.com